Le premier titre d’une nouvelle ère

Crédit : FC Barcelone

Ce sacre pour bon nombre de supporters constitue très certainement le premier titre d’une nouvelle ère.
Le Barça remporte face à Bilbao, la 31ème Coupe du Roi de son histoire (4-0) après une démonstration collective qui s’est concrétisée en seconde période. 

Les Tops : 

Messi : Que dire de la pulga, les superlatifs viennent à manquer mais le bonheur de le voir évoluer à ce niveau reste intact. Quel joueur exceptionnel ! Sa formidable percée sur le troisième but avec la participation de De Jong, nous rappelle à quel point Leo Messi est le seul joueur en activité à être capable de partir de son camp pour conclure de façon sublime un raid dont lui seul a le secret. Son deuxième but, suite à un service parfait de Jordi Alba, vient conclure en apothéose cette finale. 

De Jong : L’arrivée de Ronald Koeman avait pour objectif de lui permettre de retrouver le niveau qu’il possédait à l’Ajax. C’est chose faite, il s’est converti en un élément indispensable du milieu de terrain blaugrana. Le joueur hollandais est la définition même du footballeur total. Capable de geste défensif salvateur, il peut également faire preuve de lucidité offensive. En témoigne l’ouverture du score où il est directement impliqué en délivrant une passe décisive millimétrée pour Antoine Griezmann. Mais ça n’est pas tout, sur un centre de Jordi Alba, il vient parfaitement se jeter pour inscrire d’une tête plongeante le second but du Barça. Et, pour conclure une prestation aboutie, il a été un relais précieux pour Leo Messi sur le troisième but du Barça. 

Griezmann : Peu en vue en première mi-temps, il a su se placer au bon endroit et au bon moment pour inscrire le but du 1-0 qui a permis de rassurer l’ensemble de l’équipe. Son travail défensif, notamment pour gêner les relances basques a été grandement utile. Espérons qu’il soit à nouveau déterminant, car les catalans auront besoin d’un Griezmann décisif dans la course au titre de champion. 

La défense catalane : Impériaux durant l’ensemble du match, les défenseurs ont su se montrer solides dans leurs interventions défensives mais aussi sereins dans leurs relances. Mention spéciale pour Gerard Piqué qui a écoeuré Iñaki Williams en remportant quasiment tous ses duels annihilant les contre attaques basques. 

Le Flop : 

Le manque de poids offensif en première période : Mis à part la grosse occasion de Frenkie de Jong à la 5ème minute, le Barça s’est créé peu voir pratiquement pas d’occasions. Beaucoup de situations ont été mal exploitées à cause de mauvaises prises de décisions ou du fait d’erreurs techniques. 

Le Barça peut, s’il remporte les huit derniers matchs de championnat prouver que ce titre en coupe du roi était le premier titre d’une nouvelle ère.

14 543 pensées sur “Le premier titre d’une nouvelle ère