Le Barça craque au plus mauvais moment

Crédit : Granada CF


Face à Grenade, le Barça craque au plus mauvais moment (1-2). Une défaite qui pourrait coûter cher dans la quête du titre.


Les Tops :

Messi : Quelle formidable conclusion de la part de la pulga. Dans un angle pas  évident, il a réussi à croiser sa frappe du plat du pied gauche pour inscrire le but du 1-0. Son entente technique avec Griezmann s’améliore de match en match. 

Griezmann : Sur l’ouverture du score catalane, le champion du monde français nous offre un fabuleux contrôle orienté en se retournant. Ensuite, il a la lucidité de glisser délicatement le ballon à Messi pour que celui-ci soit en position de frappe. Le natif de Mâcon a été très bon, étant un relais précieux de l’attaque blaugrana. 

Busquets : Impeccable défensivement, il nous a gratifiés d’une multitude de passes qui ont percé la défense andalouse. Il retrouve,  petit à petit, un niveau plutôt intéressant qui permet au Barça de mieux contrôler le milieu de terrain.

Les Flops : 

Sergio Roberto : Bien qu’il soit l’homme de la remontada, son rendement est très insuffisant. Il n’est ni rapide, ni dribbleur, ni centreur, bref, de quelles qualités dispose-t-il pour être un latéral droit titulaire au Barça…  Que dire de l’aspect défensif, même face à une équipe dont les ailiers sont repliés, il a réussi à être en retard et a laissé filer  Machis dans son dos. 

La décadence de Piqué :

Auteur de plusieurs erreurs depuis des années, il est difficile de masquer l’évidence. C’est un joueur qui défensivement n’est plus à la hauteur dans les matchs importants. Le match face à Bilbao était une parenthèse enchantée. Pour le reste, il est constamment en retard et son placement est affreusement dangereux pour ses partenaires. Il avait déjà été à l’origine du but décisif de l’Atletico en ratant son contrôle suite à une montée n’ayant aucun intérêt. 
Concernant le match contre Grenade, il y avait déjà eu un avertissement avec l’accélération de Soldado. À ce moment la réaction de Piqué n’est pas digne d’un joueur de haut niveau. Il laisse filer Soldado qui fait les mauvais choix, tout d’abord en ne frappant pas. Ensuite l’attaquant andalou ajuste mal sa passe. Sur le deuxième but qui coûte le match nul et la seconde place, Piqué se décale sans raison sur le côté droit. Puis, au moment où Marin contrôle le ballon, il décide de ralentir sa course, au lieu de reculer rapidement pour être présent au marquage sur Molina. Ainsi, Molina est laissé complètement seul et vient ajuster de la tête Ter Stegen. 

Mingueza : Son intervention ratée coûte l’égalisation de Grenade. C’est une erreur qui se paie cash dans un match aussi important pour le titre. Mais n’oublions pas que c’est sa première erreur cette saison et qu’il a été bon sur l’ensemble du match et très bon depuis ses débuts en équipe première. 

Koeman s’est liquéfié : 

Difficile de justifier le coaching du hollandais. À part peut-être, le fait que nous ne disposons pas d’informations permettant de dire qui est blessé ou en méforme. Mais si tous les joueurs présents sur le banc ne souffrent ni de blessure ni de méforme physique, nous sommes en droit de nous poser certaines questions : Premièrement, pourquoi ne fait-il pas entrer Dest ou encore Dembélé à la place de Sergi Roberto ? Deuxièmement, pourquoi sort-il Mingueza ? Son absence s’est cruellement faite ressentir sur le second but de Grenade. Le coaching du hollandais mêlé à des erreurs individuelles expliquent pourquoi le Barça craque au plus mauvais moment.

12 258 pensées sur “Le Barça craque au plus mauvais moment